1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Centre de l'Evangile - 115 avenue Posty - 08320 Vireux-Molhain - Tel. 06.25.28.24.47

Protestant

Est le nom donné à un mouvement au 16ème siècle ("la Réforme") qui cherchait initialement à réformer l'Eglise Catholique Romaine de l'intérieur, mais qui, suite à l'excommunication de son fondateur Martin Luther, s'est développé en dehors de l'Eglise Catholique. Les "réformateurs" - Martin Luther, Philippe Mélanchthon, Jean Calvin, Ulrich Zwingli et d'autres - voulaient remettre en valeur certains principes de la foi chrétienne qui avaient été perdus de vue, et qui étaient résumés succinctement par la devise : sola fides, sola gracia, sola scriptura ("la foi seule, la grâce seule, les écritures [la Bible] seules"). Cela voulait dire que l'on ne reçoit pas le salut par le mérite de nos bonnes oeuvres, mais uniquement comme un don gratuit de Dieu (la "grâce") qui est reçu par la foi en Jésus-Christ son Fils, et que la seule autorité pour trancher les questions concernant la foi est la Bible. En 1529, les seigneurs et les villes qui suivaient la doctrine de Luther ont protesté contre les décisions prises par la seconde diète impériale à Spire qui cherchait à réprimer la Réforme, et les partisans de la Réforme étaient désormais appelés "protestants" et leurs églises, des "églises protestantes". (Voir "église".) Les protestants français furent appelés par dérision "huguenots", un mot d'origine incertaine.

Nouvelle naissance

C'est Jésus-Christ lui-même qui a parlé le premier de cette notion dans une conversation avec Nicodème, un chef religieux. Jésus lui a dit qu'il ne pouvait pas voir le Royaume de Dieu à moins de naître de nouveau (Jean 3.3). Plus loin, le texte donne la clef pour naître de nouveau en Jean 3.16 : "Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle." En comparant ce texte avec d'autres, on peut en déduire que, pour naître de nouveau, il faut confesser nos péchés à Dieu, lui demander pardon, et croire en Jésus-Christ comme Fils de Dieu, mort pour nos péchés mais aussi ressuscité des morts. Quand on fait cela, Dieu opère une transformation en nous par son Esprit qui s'appelle "la nouvelle naissance". Les résultats en sont une conscience soulagée, l'assurance de la vie éternelle, la joie, la paix, un grand amour pour Dieu et autrui, et le désir de faire la volonté de Dieu.

Messie

Vient de "Machiach" en hébreu qui veut dire "Oint". C'est celui qui a reçu l'onction d'huile pour exercer la fonction de prophète, prêtre ou roi dans l'histoire d'Israël selon la Bible. Les prophètes hébreux annonçaient la venue d'un Oint par excellence, Le Messie, qui serait prophète, prêtre et roi (Psaume 2; 110; Esaïe 9.5-6; 11; et 53). Il sauvera son peuple de leurs péchés et établira le Royaume de Dieu.

Jésus

De "Yeshoua" en hébreu veut dire "salut" ou "il sauve". C'est le nom indiqué par l'ange à Marie sa mère et à Joseph son père adoptif avant sa naissance. (Nous disons "père adoptif" parce que le Nouveau Testament nous raconte qu'il est né miraculeusement de Marie alors qu'elle était encore vierge.) Il a accompli une partie des prophéties sur le Messie (ou le Christ) en mourant sur la croix et en ressuscitant des morts pour nous sauver de nos péchés. L'autre partie de ces prophéties sera accomplie lors de son retour. C'est pourquoi on le considère comme le Messie, et on l'appelle "Jésus-Christ". (Voir "Messie" et "Christ".)

Evangile

Vient du mot composé grec "eu-aggelion" qui veut dire "bonne nouvelle". C'est la bonne nouvelle que Jésus-Christ est venu dans le monde payer la peine de nos fautes et péchés à la croix, qu'il est ressuscité trois jours plus tard, et que nous pouvons recevoir l'assurance du pardon de Dieu et la vie éternelle. (Voir "nouvelle naissance".) Les quatre premiers livres du Nouveau Testament qui racontent la vie de Jésus s'appellent aussi "les évangiles".

Evangéliste

Quelqu'un qui a un don et une vocation spéciale de la part de Dieu pour annoncer l'évangile et exhorter ses auditeurs à y croire. Les auteurs des quatre évangiles (les premiers livres du Nouveau Testament) s'appellent aussi les "évangélistes". Ce mot est souvent confondu avec "évangélique". (Voir "évangile" et "évangélique".)

Evangélique

Est le nom donné à un mouvement de renouveau au sein des églises protestantes qui cherche à mettre l'accent de nouveau sur la proclamation simple et sans mélange du message biblique, y compris l'évangile. En effet, les "évangéliques" (membres de ce mouvement) voulaient revenir à la devise des premiers réformateurs : sola fides, sola gracia, sola scriptura ("la foi seule, la grâce seule, les écritures [la Bible] seules). Les évangéliques réagissaient contre certains protestants qui, selon eux, dérivaient en introduisant dans leur proclamation certaines idées philosophiques contraires à l'esprit de la Bible. Le mouvement évangélique n'est donc pas une innovation récente, mais plutôt un retour aux sources. (Voir "évangile" et "protestant".)

Eglise

vient du mot composé grec "ek-kesia" (littéralement "appelé hors de"). En grec classique ce mot voulait dire "une assemblée de citoyens appelés hors de leurs maisons dans un lieu public". Dans le sens chrétien, l'église est l'ensemble des personnes appelées de ce monde pour appartenir à Jésus-Christ en passant par la nouvelle naissance. (Voir "nouvelle naissance"). Alors l'église n'est pas, dans le sens premier, un bâtiment, mais une assemblée de croyants, même si par association on appelle parfois le lieu où les chrétiens adorent Dieu "une église". Le mot "église" est employé sur trois niveaux différents :

1) une église locale de gens qui se réunissent régulièrement pour adorer Dieu tous ensemble;

2) une grande famille d'églises locales qui partagent certaines traditions et pratiques en commun, telle que l'Eglise Réformée, l'Eglise Luthérienne, l'Eglise Baptiste, etc.;

3) l'ensemble de toutes les personnes au monde entier qui sont nés de nouveau et appartiennent donc à Jésus-Christ. On appelle cela "l'Eglise Universelle" ou tout simplement "l'Eglise".

Disciple

Personne qui reçoit l'enseignement d'un maître. Dans l'antiquité, ce terme désigne surtout ceux qui suivaient l'enseignement des philosophes grecs, les grands rabbins juifs, et Jésus-Christ. Ils étaient plus que de simples élèves, car ils adhéraient aux doctrines de leur maître si bien qu'ils devenaient ses partisans et essayaient de l'imiter en toutes choses.

Christ

Vient du mot grec "Christos" qui veut dire "oint". C'est la traduction en grec du mot "Messie", ce Sauveur qui devait venir dans le monde selon les prophètes de l'Ancien Testament. (Voir "Messie".) Le Nouveau Testament présente Jésus de Nazareth comme celui qui a accompli ces prophéties et donc comme le Sauveur du monde qui donne le pardon des péchés et le salut par la foi en son nom. (Voir "Jésus".)

Chrétien

Dans le langage populaire est toute personne qui s'identifie avec la culture ou la tradition dite "chrétienne" dans une des trois grandes familles: l'Eglise Catholique Romaine, les Eglises Orthodoxes de l'Orient ou les nombreuses Eglises Protestantes. Mais la Bible donne une définition de "chrétien" beaucoup plus précise et limitée: c'est un disciple de Jésus-Christ selon Actes 11.26. (Voir "disciple", "Jésus" et "Christ".) Etre disciple de Jésus-Christ sous entend une relation personnelle avec lui qui commence lorsque l'on naît de nouveau. (Voir "nouvelle naissance".) Il est évident que tout chrétien dans le sens populaire n'est pas forcément chrétien dans le sens biblique.

Baptême

Du grec "baptizo" ("immerger dans l'eau"), mot utilisé pour traduire certaines purifications rituelles dans le judaïsme, a été emprunté par Jean-Baptiste (précurseur de Jésus-Christ) pour une immersion dans l'eau des personnes qui se repentaient de leurs péchés. Son baptême symbolisait donc la purification des péchés (Marc 1.4-5). Jésus et ses disciples ont repris le baptême de Jean en y ajoutant un élément nouveau : la foi en Jésus, mort pour nos péchés et ressuscité, comme condition préalable pour le baptême (Romains 6.1-4). Or, c'est par cette foi en Jésus-Christ que nous naissons de nouveau. (Voir "nouvelle naissance".) Le baptême est donc la suite naturelle et logique de notre nouvelle naissance et un témoignage devant le public de notre foi en Jésus-Christ. Alors, c'est la foi qui conduit au baptême, et pas le baptême qui initie à la foi.

AGENDA

Décembre 2019
D L Ma Me J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Lettre de nouvelles

Creation site internet par Créations Solutions Services - Référencement Toulouse - Mentions Légales - Plan du site